Carnet du Pontife ... les ponts du Québec

Carnet du Pontife ... les ponts du Québec

22 mai - Vieux pont de Saint-Pie bientôt prêt


Le vieux pont de Saint-Pie sera bientôt prêt


Par Martin Therriault
Journal Le Courrier de St-Hyacinthe
 

14 mai 2009


Pour une première fois en 20 ans, les piétons et les cyclistes devraient pouvoir circuler sur le vieux pont de Saint-Pie bientôt. Sa modernisation, débutée depuis octobre 2008, va bon train et les responsables espèrent l'inaugurer dans les prochains mois.

Les employés chargés de la réfection du pont ont réparé les piliers supportant le poids du plancher et changé le plancher tout en remplaçant les poutrelles de bois (sic - Note du Pontife : poutrelles en acier) par des structures en acier. Il restera à changer les garde-fous (sic - Note du Pontife : les garde-fous sont conservés) afin de respecter les normes du ministère des Transports et à sécuriser les entrées avec l'installation de bornes pour bloquer l'accès aux véhicules hors route.


Les travaux de réfection du vieux pont de Saint-Pie vont bon train et les gens devraient pouvoir circuler sur la structure dans les prochains mois (sic - Note du Pontife : la structure est réouverte).




Photo Patrick Roger, Le Courrier (c)  


Selon Luc Cordeau, vice-président de Patrimoine et Tourisme Saint-Pie, l'organisme ayant acheté le pont l'an dernier, la structure de fer a été construite en 1908 et d'après ses recherches, il s'agit du plus vieux pont de fer situé dans le bassin versant de la rivière Yamaska. « Les gens l'ont emprunté pour traverser en voiture jusqu'en 1969. Par la suite, pendant 20 ans, il n'était accessible qu'aux piétons et aux cyclistes. En 1989, la ville l'a fermé et ne l'a jamais restauré. Avec le temps, l'asphalte et les poutres en bois (sic : Note du Pontife : Pas les poutres mais le platelage et les traverses en bois. La poutre est en acier.) ont pourri et des débris se retrouvaient dans la rivière », raconte-t-il.

Depuis la fermeture du pont, les piétons et les vélos traversent au pont Daniel-Johnson, sur la route 235. « Cette voie n'est pas sécuritaire pour eux, car ils circulent près de la route réservée aux automobiles. En le remettant à neuf, nous prônons aussi le développement durable. Nous récupérons et conservons des matériaux déjà sur place plutôt que de tout démolir et reconstruire le pont avec autre chose », ajoute M. Cordeau.

Pour la phase 1, la Ville de Saint-Pie, Métaux A.D. Picard et le Pacte rural de la MRC Les Maskoutains ont versé un total de 275 000 $ sur les 325 000 $ nécessaires à la réalisation des travaux. Le vice-président invite la population à faire des dons pour obtenir le 50 000 $ restant et permettre la réouverture du pont le plus tôt possible, puisqu'il est pour eux. « Il fera renaître l'histoire de la ville tout en donnant un paysage magnifique pour les touristes. Ayant vécu mon enfance à cet endroit, je me souviens de cette vue lorsque je me promenais sur le pont. »

Pour la phase 2, prévue l'an prochain, les propriétaires veulent peinturer et nettoyer le pont ainsi qu'installer des luminaires, comme à l'époque.

Luc Cordeau croit que la structure sera très utile pour Saint-Pie. « Nous voulons que le pont devienne un attrait récréotouristique important dans le futur. Nous espérons que des repas communautaires et des concerts y seront organisés et que nous pourrons créer un circuit touristique comprenant tous les vieux ponts métalliques dans la région. Il se peut aussi que nous demandions de l'intégrer à la Route verte. Nous avons de grandes ambitions, mais il faut rêver pour que nos projets se concrétisent », affirme-t-il.


Source : http://www.lecourrier.qc.ca/nouvelle/12079/




22/05/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres