Carnet du Pontife ... les ponts du Québec

Carnet du Pontife ... les ponts du Québec

23 juillet 2008 - Réouverture du pont Shaw ?

Écrit par Gilles Bouvrette, La Quinze Nord.com Le Journal Virtuel des Laurentides.


L
e conseil municipal lors de sa dernière assemblée publique du 14 juillet 2008 a voté à l'unanimité sa volonté de conserver et d'appuyer la réouverture du pont Shaw (À Prévost dans les Laurentides) à la circulation piétonnière et routière.
 
Une semaine plus tard, le comité formé pour la sauvegarde du pont invitait les médias pour informer de l'inconfort que les Prévotois vivaient depuis la fermeture du pont exigé par le ministère des transports.  

 

Le porte parole du ministère des transports des Laurentides, au bulletin TVA de 18 heure témoignait d'une grande ouverture de discussions avec les élus pour concevoir la solution permanente.  Est-ce que la pétition qui a circulée dans la municipalité n'est pas étrangère à la rapidité des réactions du ministère ?


Manifestation pour la sauvegarde du pont Shawn.

Photo Gilles Bouvrette de La Quinze Nord.com.

 

C'est par hasard, voulant prendre une photo des lieux pour les archives du Journal, que j'ai surpris cet attroupement médiatique.  Je n'avais pas le temps d'enquêter sur cette conférence étant attendu ailleurs.  C'est en arrivant chez moi et en regardant les photos à la fin de la journée que j'ai compris que Gleason Théberge, le rassembleur des projets laurentiens n'était pas étranger à cet attroupement médiatique.


Photo Gilles Bouvrette de La Quinze Nord.com.



---///---


Source : Le Journal de Prévost — 20 décembre 2007 - page 7


Mémoire présenté à la Ville de Prévost

Maintenir le pont Shaw dans son intégrité comme lien routier


N.D.L.R. Le présent texte est un mémoire présenté à la Ville de Prévost par un groupe de citoyens œuvrant pour la survie du pont Shaw lors des consultations tenues pour la révision du plan d’urbanisme de la Ville le 24 novembre 2007.
 

Historique
 

Le pont Shaw est un ouvrage qui date d’avant même l’incorporation du Village de Shawbridge en 1910, l’un des villages fondateurs de Prévost en 1973. L’actuel pont en fer, qui a succédé à un pont en bois, date de 1923. Jusque dans les années ’60 le pont était l’unique voie de circulation vers le Nord des Laurentides et reliait déjà les municipalités de Shawbridge et de Prévost.
 
Comme héritage et bien patrimonial, il relie toujours, quoi qu’il nécessite quelques réparations, les secteurs du Vieux Shawbridge et du Vieux Prévost en plus d’être un lien local important entre l’autoroute 15 et la route 117.
 
Problématique

Le pont sert de lien aux citoyens des secteurs du Vieux Prévost et des développements le long de la montée Sainte-Thérèse vers les établissements communautaires, culturels, commerciaux et de services situés  principalement dans le Vieux Shawbridge et sur le boulevard Labelle (vers le sud de la municipalité).

Le pont Shaw n’a été entretenu que périodiquement et quelquefois de façon « cosmétique » uniquement. Il nécessiterait présentement quelques réparations dont le coût et l’ampleur varient selon les sources mais dont les coûts seraient raisonnables selon les vérifications effectuées et les professionnels consultés.

État de situation

La disparition de ce lien routier et de ce bien patrimonial, présent depuis plus de 100 ans, entraînerait des conséquences importantes à plusieurs niveaux.

Volet patrimonial et social

Le pont fait partie prenante du paysage et du patrimoine bâti des secteurs du Vieux Prévost et Vieux Shawbridge depuis plus de 100 ans. Il est le prolongement naturel de la rue Principale et rajoute un cachet particulier au secteur du Vieux-Shawbridge, lequel fait l’objet d’un plan distinct d’urbanisation et de revitalisation.

Volet économique

Le maintien du pont comme lien routier évite que le secteur du Vieux Prévost et les développements le long de la Montée Sainte-Thérèse soient enclavés entre la rivière du Nord, l’autoroute 15 et la route 117. Les citoyens de ces secteurs, déjà enclavés par la construction de l’autoroute 15 dans les années ’60, n’ayant plus de liens de circulation locale vers le secteur Shawbridge et le sud de la communauté de Prévost pourraient être tentés de se diriger pour leurs besoins commerciaux vers Saint-Sauveur et Saint-Jérôme et ce au détriment des commerces à proximité tels les stations de services, garages, quincailleries, épiceries, restaurants et autres services du Vieux Shawbridge et du boulevard Labelle (route 117).

Volet circulation

Le pont Shaw donne directement accès à une voie de circulation locale vers les activités sociales, culturelles et communautaires, notamment à la gare de Prévost, au Centre culturel et communautaire de Prévost et à l’église Saint-François-Xavier. Il constitue un lien local EST-OUEST important, le dernier point de passage sur la rivière entre la route 117 et Saint-Jérôme, lien en dehors des artères à haute vitesse comme la route 117, pouvant aussi servir avec quelques aménagements à la circulation sécuritaire des piétons et des bicyclettes.

Le pont Shaw est aussi un lien de contournement important et nécessaire en cas d’urgence lorsque l’on doit fermer la route 117 et l’autoroute 15 lors d’accidents. Cette voie d’évitement que le ministère des Transports réclame à la municipalité a servi, au moins à deux reprises, lors d’accidents de circulation dans la dernière année.

La mise hors service du pont Shaw signifierait aussi une augmentation importante du trafic routier sur la rue Louis-Morin laquelle n’a pas la largeur requise pour assurer un flot de circulation supplémentaire et dont la jonction avec la route 117 devrait être complètement réaménagée.

Volet paysage

La Conférence des élus municipaux des Laurentides a publié récemment sa charte des paysages naturels et bâtis des Laurentides à laquelle nous adhérons sans réserve est jointe en annexe. La municipalité de Prévost y a adhéré lors de la séance ordinaire du 12 octobre 2004 avec la résolution # 13525-10-04, s’engageant ainsi à préserver nos paysages laurentiens, naturels et bâtis étant donné la vocation touristique des Laurentides dont Prévost est la réelle « Porte » d’entrée.

À plusieurs endroits et sous plusieurs angles, le pont Shaw participe au paysage laurentien, nous donne un point de vue unique sur la rivière du Nord et s’inscrit selon nous dans le cadre de la revitalisation de la rivière, de l’accès à ses rives et de l’amélioration de la qualité de l’eau en vue de son usage récréatif entre autres. Tellement représentatif du milieu, le pont a été utilisé à titre d’illustration dans plusieurs documents officiels et promotionnels de la municipalité.

Hypothèses de solutions

- Déclarer l’importance du pont Shaw et de son maintien et l’inscrire au plan d’urbanisme local.

- Maintenir le pont Shaw dans son intégrité comme lien routier et préserver son aspect patrimonial en lien avec les secteurs bâtis environnants.

- Limiter la circulation sur le pont à la circulation automobile locale tant pour la préservation de la structure que pour maintenir la qualité de vie des riverains.

- Prévoir l’aménagement d’accès sécuritaires au pont pour les cyclistes et les piétons.

- Procéder aux réparations requises à la structure pour maintenir le pont et prolonger sa vie utile et/ou prendre les mesures pour que l’autorité provinciale qui doit prendre en charge l’entretien et la réparation des ponts au Québec s’attaque prioritairement aux réparations requises.




25/07/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres