Carnet du Pontife ... les ponts du Québec

Carnet du Pontife ... les ponts du Québec

24 mars - Prête à sacrifier du patrimoine


Par Martin GUINDON
Journal Le Citoyen, 22 mars 2009


La Ville d’Amos n’écarte pas la possibilité de sacrifier un peu de la valeur patrimoniale du pont couvert Émery-Sicard, dans le quartier St-Maurice-de-Dalquier, si cela peut permettre d’assurer sa réouverture. Elle invite aussi la ministre des Transports, Julie Boulet, à presser le pas dans ce dossier.

Le pont est fermé depuis le 9 octobre 2007, en raison du haut niveau d’insécurité résultant de la détérioration de sa structure. Le
ministère des Transports (MTQ) a confié le mandat à la firme Stavibel
d’élaborer des scénarios pour sa restauration, en priorisant la dimension patrimoniale de la structure. Il l’a retournée à la ta ble à dessin, en février, pour trouver des alternatives moins coûteuses, quitte
à en réduire un peu la valeur patrimoniale.

«Si le ministère des Transports est prêt à mettre un beam d’acier
pour solidifier la structure et permettre ainsi la réouverture du pont
à la circulation, on pourrait être en faveur. L’important, pour nous et
nos citoyens de ce secteur, c’est la réouverture du pont. On pourrait
par exemple cacher le beam d’acier avec du bois», affirme le maire suppléant Léandre Paré.



La Ville veut sur tout éviter que le MTQ retarde ou pire, décide de ne
pas restaurer le pont en raison des coûts prohibitifs que ça pourrait
représenter. Cette fermeture ferait subir de graves préjudices aux citoyens de ce quar tier, tant au niveau économique que social, alors
qu’il faut effectuer un détour de près de 80 km pour se rendre d’un
côté à l’autre du pont.

«Ça fait quelques séances que l’on reçoit la pression de nos citoyens, qui veulent qu’à no tre tour on fasse pression sur le ministère.
C’est ce que nous faisons. Il faut que cette situation soit réglée cet
été, pour qu’à l’automne l’agriculteur n’ait pas à assumer une nouvelle fois ce détour insensé. C’est la même chose pour les fa milles qui
sont séparées par le pont. On comprend que ça ne pouvait être réglé
l’an dernier, mais ça doit se faire cette année», estime Léandre Paré.




24/03/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres