Carnet du Pontife ... les ponts du Québec

Carnet du Pontife ... les ponts du Québec

En souvenir du pont Pie-IX

Jusqu'en 1937, deux passeurs traversent les passagers entre Montréal-Nord et Saint-Vincent-de-Paul à bord d'une embarcation s'apparentant à une chaloupe Verchères muni d'un moteur à deux temps et guidée par un câble d'acier tendu d'une rive à l'autre sur la rivière des Prairies. L'hiver, on pouvait traverser en carriole ou à pieds sur un chemin de glace balisé et bien entretenu.



Un arc à pilettes en acier mirait ses courbes élégantes dans les eaux de la rivière des Prairies entre 1937 et 1970. Prise de vue datant de 1966 tirée du dossier semi-Actif des ANQQ.

L'entente de 1936 entre le gouvernement du Québec et le Dominion relative à l'exécution de certains travaux pour réduire le chômage autorisait la construction de quatre ponts. Ce programme de lutte à la crise permet d'entreprendre la construction du pont Pie-IX aux coûts de $ 1 340 493.26.

Ce pont de type Arc à pilettes en acier à six travées est dessiné par S.A. Beaulne. La structure aux lignes inhabituelles et élégantes est érigée en moins de deux années par l'entrepreneur général Dufresne Construction assisté par la cie Dominion Bridge en sous-traitance pour la fabrication et le montage des arcs. L'ouvrage qu'on dit « magnifique » est ouvert à la circulation le 5 décembre 1937.


De magnifiques balustrades néo-classiques avec pilastres à redans surmontés de lampadaires ornementaux constituaient encore la glissière du tablier en 1966. Dossier semi-Actif des ANQQ.

En 1965, le ministère des Travaux Publics met en oeuvre le doublement de la structure en dépit des protestations des résidants de Duvernay qui souhaitent un pont dans l'axe de la rue Papineau.


Le chantier en oeuvre pour le doublement du pont le 22 novembre 1966. Dossier semi-Actif des ANQQ.

Cinq ans plus tard, dans le but de décongestionner la circulation aux heures de pointe sur le boulevard Pie-IX, la voie sud du pont est entièrement reconstruite. C'est une décision pouvant paraître excessivement prématurée mais qui fut prise principalement à la suite d'une étude économique justifiant le remplacement. Et ceci en tenant compte dans une moindre mesure de l'état précaire de la dalle et des glissières de la partie ancienne et des critiques répétées sur l'apparente faiblesse du pont dans les médias locaux.



Pont Pie-IX en novembre 1976.
Dossier semi-Actif des ANQQ.

Aujourd'hui, ne cherchez plus les arcs ! Le projet de 1970 a rayé ce qui donnait le cachet si singulier au pont originel.


Jean Lefrançois, auteur
mise à jour : 2 janvier 2008



02/01/2008
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres