Carnet du Pontife ... les ponts du Québec

Carnet du Pontife ... les ponts du Québec

Qui est le Pontife ?




Jean Lefrançois, auteur et conférencier


Jean Lefrançois compte vingt-deux ans d'expérience dans l'étude des ponts. En 1986, ce Gaspésien se joint au ministère des Transports du Québec comme technicien. Pendant seize ans, il travaille à l'inspection, à la réparation et à la reconstruction des ponts et autres ouvrages d'art dans les régions du Lac-Saint-Jean et de Québec.



Au chantier du pont de Dolbeau-Mistassini en 1998.


Sa passion des ponts le conduit à s'interroger davantage sur l'origine des traversées des rivières jeannoises. En 1997, son enthousiasme l'amène à diffuser ses travaux de recherches par l'entremise d'un site Internet sur les ponts du Lac-Saint-Jean. Deux ans plus tard, la Société historique du Saguenay l'invite à préparer un numéro spécial présentant ses découvertes dans la revue
Saguenayensia.

En compagnie du ministre des
Services gouvernementaux
, monsieur Pierre Reid, en 2005.

En 2002, Jean Lefrançois gagne les rangs de la Direction des structures où il participe à la recherche et à l'écriture du Manuel d'évaluation patrimoniale des ponts du Québec et à la rédaction d'une Orientation ministérielle sur l'identification et la gestion des ponts à valeur patrimoniale pour le ministère des Transports du Québec. En 2004-2005, il s'acquitte de la publication d'un livre sur les ponts couverts au Québec.

Depuis près de 10 ans, Jean Lefrançois publie fréquemment dans diverses revues et périodiques des articles très fouillés à couleur historico-technique sur des ponts québécois méconnus mais d'un intérêt certain. Ses connaissances jumelées aux demandes du milieu l'amènent de plus en plus à prononcer des
conférences ou à participer à des documentaires télévisés favorisant la découverte de ce volet de notre patrimoine bâti.

« Pontife »* est son pseudonyme de chercheur.




Jean Lefrançois, auteur
mise à jour : 6 juin 2008



* À Rome, les pontifes sont chargés de l'entretien du pont sacré (pont Sublicius) et de surveiller la bonne observance des pratiques religieuses. Les pontifes s'occupent aussi des temples ne disposant pas de clergé propre. De plus ils tiennent les archives de l'Empire : Ils consignent les faits notables dans les Grandes Annales, ainsi que diverses choses comme les cultes, les précédents en matière de droit. Les Grandes Annales sont tenues secrètes pendant longtemps jusqu'à ce que le grand pontife Mucius Scaevola les rende publiques en 123 Av. J.-C. (extrait de Wikipédia).




29/10/2006
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres